Textes

état des choses, le moi vibration et explorateur assumé. J’ai cru dans la force du je nous, je-l’autre, la recherche ardente de phrase juste. Les possibilités de l’écart, l’expérience agréable qui fait jouir, qui nous aide à comprendre de façon plus complète l’espace-temps, au moyen de nos sens. 

Puni

Mon corps réfléchi

Le temps que dure la traversée

Jamais tant de silence ou la nuit des lucioles

Sa k’ echape n’

 

rêver libre

%d blogueurs aiment cette page :